Filières

Actions transverses

Objectif Général de l’action transverse

Du grand groupe à la TPE, toute la chaîne de valeur doit s’engager dans l’industrie du Futur pour réussir dans la compétition internationale : c’est pourquoi l’AIF a initié, en début d’année 2017, une nouvelle action visant au déploiement de l’Industrie du Futur dans les filières industrielles afin d’y accélérer la transformation des chaînes de valeurs dans leur ensemble.

« Le déploiement de l’industrie du Futur est aujourd’hui un impératif pour notre compétitivité. La France a fait le choix original de considérer l’industrie du futur dans sa globalité, en entraînant tous les acteurs de la chaîne de valeur et en plaçant l’humain et les compétences au centre de la réflexion. » Philippe Darmayan, président de l’Alliance Industrie du Futur (AIF)

Un plan d’action collectif pour accélérer l’implantation des compétences et technologies du futur en France

Au delà des préconisations de plans d’actions formulées à l’issue de la première étude filières du futur, les différents partenaires de l’industrie du futur (Cercle de l’Industrie, Conseil National de l’Industrie et Groupement des Fédérations Industrielles) mettent en place un plan d’action global pour accélérer le déploiement des compétences et technologies du futur en France.

Au sein du CNI, a été mis en place un groupe de travail co-présidé par une représentante syndicale (CGT) et le pilote filière de l’AIF. Ce groupe vise à accompagner l’ensemble des acteurs des filières industrielles, du grand groupe à la TPE, dans chacune des 14 filières du CNI et ainsi à faciliter la mise en place des technologies et compétences du futur. Ce déploiement est primordial pour permettre aux filières de gagner en compétitivité face aux autres grands pays industriels.

Après l’analyse des 6 filières, un appel d’offres sera lancé avant la fin d’année 2017 pour le co-financement d’études de mise en œuvre opérationnelle des solutions industrie du futur préconisées. Ce sont 20 à 30% de compétitivité supplémentaires qui sont attendus. Une chance unique à saisir d’urgence alors que la France perd régulièrement du terrain dans le concert des nations.

La première étude de 6 filières industrielles sous le prisme “industrie du futur”

Le 2 juin 2017, l’Alliance Industrie du Futur (AIF), le Cercle de l’Industrie, le Conseil National de l’Industrie (CNI) et le Groupe des Fédérations Industrielles (GFI) ont présenté les conclusions de l’étude Industrie du Futur réalisée par Accenture, EY et Roland Berger pour 6 filières industrielles françaises (Aéronautique, Automobile, Construction, Agroalimentaire, Ferroviaire et Naval).

Depuis les années 2000, la valeur ajoutée de l’industrie française est restée stable. Et l’industrie française souffre d’un sous-investissement et d’un outil obsolète, de 19 ans d’âge moyen. Toutefois, il existe de fortes disparités selon les filières industrielles. Les 6 études se sont attachées à identifier les enjeux propres à chaque filière pour l’industrie du futur, les solutions les plus adaptées et à tracer une première feuille de route qui inclue l’ensemble de la chaîne de valeur de chaque filière.

  1. La filière aéronautique et l’industrie du futur
  2. La filière automobile et l’industrie du futur
  3. La filière construction et l’industrie du futur
  4. La filière agroalimentaire et l’industrie du futur
  5. La filière ferroviaire et l’industrie du futur
  6. La filière navale et l’industrie du futur

Documents à télécharger

Restez informé sur l’actualité de l’AIF

Abonnez-vous à notre newsletter et Suivez les actualités de l'Alliance Industrie du Futur.

This is not a valid mail