Avril 2021, l’Alliance Industrie du Futur devient l’organisation porteuse de la filière « Solutions Industrie du Futur », qui vise deux priorités : d’une part renforcer l’impact du Plan France Relance sur le tissu industriel français, en particulier vis-à-vis des filières du CNI qui font appel à de nouvelles solutions pour moderniser leur appareil de production, voire réorienter celle-ci pour créer davantage de valeur; d’autre part, créer une communauté et l’organiser via une plateforme numérique de Filière.

La Filière « Solutions Industrie du Futur » s’inscrit dans cette approche résolument conquérante en proposant à tous les industriels un espace collaboratif inédit, pour concrétiser  leurs projets de montée en gamme, d’écoconception, de mutation.

Organisation

L’Alliance Industrie du Futur est l’organisation support de la nouvelle filière Solutions Industrie du Futur (S-I-F).

La Filière Solutions Industrie du Futur (19ème Filière labellisée par le Conseil National de l’Industrie) organise et coordonne les initiatives, projets et travaux collectifs, qui conduisent à transformer l’industrie en France en se modernisant grâce aux solutions et technologies de l’industrie du futur alliant le numérique.

Un Contrat stratégique de la filière comportera:

  • Des Projets  collaboratifs avec les filières utilisatrices de l’Industrie du Futur
  • Des projets transverses concernant l’innovation, l’impression 3D, la formation des salariés, la souveraineté, l’international, la compétitivité, la fabrication additive, etc.

Retrouvez l’ensemble des projets en construction sur le hub de la filière : cliquer ICI .

La gouvernance de l’AIF oriente les projets stratégiques de la Filière Solutions Industrie du Futur. Elle rassemble l’écosystème industriel : Symop, Gimélec, Syntec Numérique, TechIn France, UIMM, FIM, Fieec, CEA List, Cetim, Ensam, IMT, Bpifrance...

Présidence

Frédéric Sanchez - Président

Frédéric Sanchez - Président

Président Fives Group

Pascal Daloz - Co-président d'honneur

Pascal Daloz - Co-président d'honneur

Directeur Général Adjoint, Marques et Développement Corporate - Dassault Systèmes

Direction

Jean-Marie Danjou, directeur général

Jean-Marie Danjou, directeur général

Rémi Malétras, directeur des programmes

Rémi Malétras, directeur des programmes

Consolidation et suivi transverse de l’ensemble des GT - Soutien des GT2, GT3 et GT5

Gaëtane de Boisse, office manager

Gaëtane de Boisse, office manager

Stéphane Barth-Chahinian, Coordinateur de domaine

Stéphane Barth-Chahinian, Coordinateur de domaine

Coordinateur de domaine

Membres

33 membres unis par la même ambition.

L’Alliance Industrie du Futur a été créée par 11 membres fondateurs en 2015 sous l’impulsion d’Emmanuel Macron, alors Ministre de l’Economie. Elle compte aujourd’hui 33 membres actifs ou associés répartis dans 4 collèges : organisations académiques, organisations de recherches technologiques, organisations professionnelles et organisations de financement des entreprises.

Organisations professionnelles

AFNET

La force de l’AFNeT est d’être depuis plus de 30 ans un Think Tank articulé avec un Do Tank multisectoriel. Ces travaux ont permis de constituer un réseau d’acteurs expérimentés et reconnus, animé par Pierre Faure (Président AFNeT; Directeur E-Business Dassault Aviation) avec le soutien de l’équipe salariée. Le fonctionnement en mode projet et la mobilisation de ce réseau permettent la réussite d’actions ambitieuses comme l’émergence du Hub collaboratif européen BoostAeroSpace.

www.afnet.fr

AFPC

Les Pôles de Compétitivité ont toujours œuvré pour l’industrie française, renforcé ses capacités d’innovation. C'est au cœur de leurs écosystèmes qu'ont germé les innovations les plus structurantes de la dernière décennie dont l’Industrie du Futur. Les 34 Pôles engagés dans l'Alliance mobilisent les écosystèmes les plus innovants liés à l’Industrie du Futur et font émerger de nouvelles opportunités technologies/marchés. Ils représentent plus de 5 000 entreprises innovantes et clés et contribuent (animation, émergence, qualification et suivi) à la dynamique de 400 projets de R&D collaboratifs.

www.afpc.eu

CCI France

CCI France est l'établissement national fédérateur et animateur des Chambres de Commerce et d'Industrie françaises. Porte-parole des 125 chambres locales, régionales, et des DOM-COM, CCI France représente et défend les intérêts des 2 500 000 entreprises ressortissantes (Industrie, Commerce, Services) auprès des pouvoirs publics français et européen. Elle joue son rôle de corps intermédiaire à vocation économique pour promouvoir le développement des entreprises et des territoires. CCI France est membre associée de l'AIF depuis janvier 2016.

www.cci.fr

Défi Mode

www.defimode.org

FIEEC

La FIEEC est une grande Fédération de l'industrie qui rassemble 22 syndicats professionnels dans les secteurs de l’énergie, des automatismes, de l’électricité, de l’électronique, du numérique et des biens de consommation. Les secteurs qu’elle représente regroupent plus de 3 000 entreprises, emploient près de 420 000 salariés et réalisent plus de 98 milliards d'euros de chiffre d’affaires dont 46% à l’export. La FIEEC est membre du GFI, du MEDEF, de l’UIMM, de la CGPME, de l'AIF et de l’ORGALIME.

www.fieec.fr

FIM

En charge des intérêts économiques et techniques des 24 professions qu’elle regroupe, la Fédération des Industries Mécaniques a pour objectif d’aider les mécaniciens à concevoir, produire et vendre en France et l’international. Elle intervient ainsi sur des sujets d’intérêt commun aux mécaniciens dont elle se fait le porte-parole auprès des structures professionnelles. 1sup>er employeur industriel français avec 629 000 salariés, elle représente 30 200 entreprises et enregistre un CA annuel de 121,8 milliards d’euros dont près de la moitié à l’export.

www.fim.net

France Chimie

www.francechimie.fr/

France Industrie

www.franceindustrie.org

GIMELEC

www.gimelec.fr

PFA

Filière automobile et des mobilités : Organisation d’intérêt collectif, la PFA a pour mission de consolider et développer les 4 000 entreprises, acteurs industriels de l’automobile et du transport routier en France, afin de les renforcer face à la concurrence internationale et aux exigences client et réglementaires toujours plus fortes.
La PFA construit une vision claire des grands enjeux de la filière en termes d’innovation, de réglementations, normes et standards, de compétitivité industrielle, de compétences et emplois. Elle en décline des actions, services et outils afin d’améliorer sa compétitivité globale ainsi que celle de chacun des maillons qui la compose.

www.pfa-auto.fr

SYMOP

Organisation professionnelle des créateurs de solutions industrielles, regroupe 260 PME, ETI et grands groupes, fabricants de machines, technologies et équipements pour la production industrielle. 16 500 salariés et 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Membre de la Fédération des Industries Mécaniques (FIM). Initiateur en 2005 de "Robotcaliser - Robotiser pour ne pas délocaliser", de ROBOT Start PME, puis en 2012 de "Productivez ! - Réindustrialisez grâce aux machines et technologies de production". En 2016, le Symop publie son "Manifeste pour l’investissement productif".

www.symop.com

Syntec Numérique

Syntec Numérique est l’organisation professionnelle des entreprises de services du numérique (ESN), des éditeurs de logiciels et des sociétés de conseil en technologies. Il regroupe plus de 1 800 entreprises adhérentes qui réalisent 80% du chiffre d’affaires total du secteur (plus de 50Md€ de CA). Il compte 25 grands groupes, 100 ETI, 950 PME, 750 startups et TPE, 11 Délégations régionales.

Membre fondateur de l'Alliance, Syntec Numérique contribue à la transition numérique de l'industrie, à travers les actions de son comité dédié, fort de 150 membres (Livres blancs, rencontre d'affaires...).

www.syntec-numerique.fr

TECH IN France

TECH IN France est une association de loi 1901 créée en 2005 afin de représenter la filière logicielle et contribuer au développement des startups du secteur. L'association compte plus de 400 entreprises adhérentes (grands groupes, PME, startups, acteurs internationaux…). Ses missions :
- Représenter la filière auprès des pouvoirs publics
- Promouvoir le numérique dans l’économie et la société en faisant du logiciel le renouveau de l'industrie française
- Développer l’écosystème en offrant une large gamme de services
- Animer la communauté en créant un dialogue entre pairs

www.techinfrance.fr

Industrie Méditerranée

uimmalpesmediterranee.fr/

Organisations académiques

AFDET

L’Association Française pour le Développement de l’Enseignement Technique a pour objectif la valorisation et le développement des enseignements techniques et professionnels, de l'orientation et de la formation continue dans le cadre de la formation tout au long de la vie.

www.afdet.org/

Arts et Métiers ParisTech

Arts et Métiers est une grande école de la technologie qui forme des ingénieurs spécialistes des technologies.

www.ensam.eu

Centrale Supélec

CentraleSupélec est une école d’ingénieurs généraliste et une institution de recherche au sein de l’Université Paris-Saclay. Elle couvre, entre autres, le génie industriel (production, supply chain, système d’information), les approches liées au big data, les systèmes cyber-physiques et les télécommunications. Elle se retrouve naturellement au cœur des problématiques de l’Usine du Futur.

www.ensam.eu

Institut Mines Télécom

L’industrie du futur est le thème d’un des 5 programmes transversaux de l’IMT. C’est une priorité pour l’Institut qui s’implique parallèlement fortement dans les groupes de travail de l’AIF (1 ou 2 personnes dans chaque groupe). De nombreuses formations ont été recensées autour des thèmes Industries du Futur dans les écoles de l’Institut. Les travaux de l’Institut s’articulent, entre autre, autour des technologies clés jugées prioritaires par l’Alliance Industrie du Futur.

www.mines-telecom.fr

Organisations technologiques

AFM

L'AFM, est une instance d'information, d'échange et de réflexion pour la communauté mécanicienne, qui promeut des activités et des réalisations dans les principaux métiers de la mécanique.

afm.asso.fr/

CAPTRONIC

www.captronic.fr

CEA

Le List, institut de CEA Tech, pôle de recherche technologique du CEA, focalise ses recherches sur les systèmes numériques intelligents. Porteurs d’enjeux socio-économiques majeurs, ses programmes de R&D portent sur le manufacturing avancé, les systèmes cyberphysiques, la data intelligence et les technologies pour le patient numérique. En développant des technologies de pointe, Le List contribue à la compétitivité industrielle de ses partenaires par l’innovation et le transfert technologique.

www.cea.fr

CETIM

Le lancement officiel de l'Alliance Industrie du Futur par Emmanuel Macron le 20 juillet 2015, marque une nouvelle étape dans la mission d'appui aux PME du Cetim. Le savoir-faire et la reconnaissance acquis au travers de ses interventions de proximité sont ainsi mis au service du déploiement de l'industrie du futur dans le cadre de l'Alliance dont le Cetim est membre fondateur avec la FIM. Au sein de l'Alliance, le Cetim prend également une part active pour le renforcement des programmes de R&D destinés à soutenir le développement d'une offre technologique nationale.

www.cetim.fr/fr

Organisation de Financement des Entreprises

BPI France

Bpifrance, filiale de la Caisse des Dépôts et de l’État, partenaire de confiance des entrepreneurs, accompagne les entreprises, de l’amorçage jusqu’à la cotation en bourse, en crédit, en garantie et en fonds propres. Elle assure, en outre, des services d’accompagnement et de soutien renforcé à l’innovation, à la croissance externe et à l’export, en partenariat avec Business France.

Bpifrance propose aux entreprises un continuum de financements à chaque étape clé de leur développement et une offre adaptée aux spécificités régionales.

www.bpifrance.fr

France Invest

www.franceinvest.eu
*Membres fondateurs

Financement

L’Alliance Industrie du Futur est financée par :

  • Les cotisations de ses membres
  • Les éventuels soutiens de partenaires industriels

Modalités d'adhésion

1.
Membres actifs

Ont vocation à devenir « Membres actifs » de l’AIF :
  • Les organisations professionnelles ou groupements d’organisations professionnelles de droit français, entendus comme des syndicats ou associations professionnels à vocation nationale, dont l’objet à titre principal est la représentation et la défense des intérêts collectifs des entreprises industrielles, numériques ou de services ;
  • Les organismes dans les domaines technologiques ou académiques de droit français à vocation nationale exerçant leur activité sur le territoire national. Cette activité devra avoir pour principal objet la conception, le développement et la réalisation d’une offre industrielle.
  • Les organisations de financement entendues comme des structures, à vocation nationale, dont l’objet à titre principal est le financement des entreprises.
2.
Membres associés

Ont vocation à devenir « Membres associés » de l’Association, lorsqu’elles ne satisfont pas aux critères prévus pour être Membres actifs, des organisations professionnelles, groupements d’organisations professionnelles ou des Associations dont l’objet à titre principal est la représentation ou la défense des intérêts collectifs des entreprises industrielles, numériques ou de services, des organismes dans les domaines technologique, académique ou de normalisation.

Les Membres associés ne sont pas éligibles au Conseil d’Administration ni aux fonctions de Président et de Trésorier. Ils participent aux Assemblées générales sans voix délibérative et aux Comités de Coordinations élargis (2 fois par an).

Toute demande d’admission est traitée selon la procédure suivante :
  • La personne morale qui souhaite devenir Membre doit déposer sa demande d’admission par écrit auprès du Directeur Général (demande de formulaire à l’adresse suivante : contact@industrie-dufutur.com qui la soumettra pour délibération au Conseil d’Administration ;
  • Le Conseil délibère : - Sur la recevabilité de la demande - Sur la catégorie de Membre demandée - Sur le collège demandé
  • La délibération statuant sur l’admission est adoptée à la majorité qualifiée des 3/5ème des Administrateurs présents et représentés ;
  • Le résultat de la délibération est notifié au candidat par le Directeur Général dans les meilleurs délais. Le Conseil d’Administration n’a pas à motiver les raisons de sa décision.

Restez informé sur l’actualité de l’AIF

Abonnez-vous à notre newsletter et Suivez les actualités de l'Alliance Industrie du Futur.

This is not a valid mail